Site de trading Avatrade

6h de formation supplémentaire pour profiter des baisses (Pack Standard & Pack Premium) Vous bénéficiez de nouveaux indicateurs, screeners, fiches de synthèse, feuille de gestion du risque, plus 4 techniques exclusives pour profiter des plus belles baisses dans n'importe quelle situation et n'importe quelle tendance de marché!

Congélateur La majorité des congélateurs conservent efficacement les aliments, à une température stable même en cas de forte chaleur. Pour vous répondre, nos experts vous proposent des décryptages et enquêtes. Découvrir les contenus Maison. Flexographie La flexographie est un procédé d'impression en relief, proche de la typographie. Les deux parties s'étant mal comprises sur un des termes de la négociation, il est quelquefois trop tard pour redresser une opération quand la confirmation est reçue et révèle une anomalie.

Une plateforme de trading vraiment bluffante !

Commitment of Traders report (COT Report) Il s'agit d'une stratégie à long terme qui capture de grands mouvements du forex en étudiant le Commitment of Traders report (Rapport sur les positions nettes longues et courtes prises par les traders institutionnels sur le forex).

Passagers abandonnés par Ryanair, ne vous laissez pas faire! Une stratégie financière qui pénalise le logement social Ne touchez-pas au plan épargne logement! Les inscriptions aux activités extrascolaires dans le respect de la vie privée Levothyrox: Les contrats aidés associatifs passent à la trappe!

Foire Internationale de Marseille: Pratiques commerciales des plateformes numériques: Compteurs Linky et Gazpar: A quand une politique environnementale et sanitaire pour une alimentation saine, sûre, durable? Vacances au ski en Europe: Enquête nationale assurance vie - Rendements servis aux assurés: Décembre Noël high-tech, les bons choix Simulateur des frais de mise en location imputables au locataire Feuille de route économie circulaire A la recherche de bonnes affaires pour Noël?

Attention au piège des abonnements cachés sur Internet! Pratiques relevées sur le marché des taxis à Avignon Autoroutes: Projet de loi logement: Que se passe-t-il sur le marché du beurre? Nutri-score, un logo pour mieux vous informer Locataires: Chauffage urbain dans les logements: Guide des achats en ligne Halloween - Toujours autant de bonbons fourrés aux nanoparticules! Nouveau numéro de 60 millions: Le Mois européen de la cybersécurité Agriculture et prix des produits alimentaires: Nouvel outil pour estimer sa consommation de gaz naturel sur energie-info.

Achats de Noël sur un site étranger: Comment éviter les intoxications au monoxyde de carbone en hiver? Durée de disponibilté des pièces détachées en petit et gros électroménager Expulsion: Les associations de défense des consommateurs à la Foire Internationale de Marseille Réclamations: Conseils citoyens en région PACA: Non à la fin du logement social pour tous Arnaques financières en ligne: Ponctualité des avions, trains et RER: Dimanche 5 juin Fête du vélo à Marseille Contrats de déménagement, garde-meubles et stockage en libre-service: A Fréjus, le 14 mai, aussi Combien coûte une carte grise?

Un simulateur en ligne sur Service-public. Fin de la trêve hivernale -Expulsions locatives: Contrôles effectués sur les filets de poisson Démarchage téléphonique: Exposition à la MIT: Retour à 3 opérateurs de téléphonie et risque de hausse des prix Hébergements touristiques: SOS Informatique Loyers impayés: Solde de points de permis Etiquetage nutritionnel des aliments: Cueillette et consommation de champignons: Des détecteurs de fumée dangereux Circulation motorisée dans les espaces naturels: Le point sur le haut débit dans notre région Versement des pensions de retraite dès le premier mois.

Marche arrière sur la question des ondes en France Données traitées par les sites de rencontre: Lutter contre le vol de vélos Crème solaire: Que faire de mes déchets? Quels sont les avantages liés aux services à la personne? Le guide du consommateur partageur Familles de France vous informe sur la nouvelle règlementation routière Alimentation: Non à un retour à 3 opérateurs Un guide pratique sur le changement climatique Il faut secouer la chaîne!!!!

Les associations de consommateurs et SAV. Flights Prêt à taux zéro PTZ: Transfert de dossier Le bio en progrès, mais menacé! Feuilletez le nouveau Le service public de chemin de fer en danger!

SNCF, un rapport qui pollue le transport! Relations avec les banques et les assurances Location de voiture en ligne: La protection du consommateur est toujours en berne Quels indicateurs pour évaluer la situation du pays? Des usagers en eau trouble? Retrouvez nous du 11 au 22 mai Aurevoir à la TVA réduite sur les livres électroniques la France condamnée pour ne pas avoir relogé une famille Le Pouvoir de Consommer Autrement Cigarettes électroniques et e-liquides: Droit au logement pour tous: Manifestation Une adresse pour les consommateurs de deux pays Le pouvoir de consommer autrement Le Tiers Payant Téléchargement, streaming et "peer to peer" Pièces détachées: Entretenir sa maison au naturel DAAF et assurance: Assurance retraite Détecteurs de fumée: A désavoue la France sur la dangerosité du bisphénol A Permis de conduire: Le prix définitif à payer doit être indiqué Les litiges transfrontaliers des voyageurs européens Inauguration à la CSF Les intoxications au monoxyde de carbone Se chauffer sans gaspiller: Conseil paritaire de la publicité: Mieux maîtriser la publication de photos Trève hivernale Utiliser son mobile en Europe coûte moins cher!

Un projet de loi santé qui laisse sur sa faim La SNCF prend des libertés avec son calendrier tarifaire 3e trimestre Médicaments génériques Autoroutes: Comment savoir si une pratique commerciale précise est déloyale Que faire quand le ciel nous tombe sur la tête? Le prix dépend de la concurrence locale Enquête "Quels produits et services pour demain? Séniors, quels produits et services pour demain? Des annonces gouvernementales très encourageantes Autoroutes: La CLCV assigne en justice!

Réglementation des soldes Réforme des soldes Bénéfices-risques de la cigarette électronique ou e-cigarette, étendus en population générale Moins de taxis à Paris en que dans les années 30 Une réforme est nécessaire Comment effacer des informations me concernant sur un moteur de recherche?

Bilan du traitement en des réclamations des usagers des services postaux. Accès aux documents administratifs: Les professionnels doivent prendre leurs responsabilités et respecter le jeu de la concurrence Le Parlement européen veut renforcer la protection des voyageurs qui achètent des séjours de vacances "à forfait" Stratégie nationale de transition écologique: Consultation publique du 20 mars au 20 avril Fin de la trêve hivernale: Des coups de couteau dans le contrat Union européenne: La France épinglée pour ses contrôles sanitaires: Mise en garde de la Banque de France Les dates limites de consommation: Les annuaires du web à éviter Médicaments: La CLCV qui dénonce un manque de transparence et de démocratie suspend sa participation!

Bien choisir un organisme de soutien scolaire Communiqué de presse du Conseil Constitutionnel: Loi relative à la consommation Traitement des charpentes Cartes bancaires et paiement à distance: Le consommateur face au commerce de ses données personnelles BioNutriNet: Actualités Hiver Buldair: La réforme plutôt que la ponction de Bercy Contrats de soutien scolaire: Tarification incitative des déchets: Les boissons énergisantes A Istres, la clcv est très implantée!

Sécurité des casques de moto, de ski et de vélo: Les associations de consommateurs à la Foire de Marseille Droits des consommateurs: Non à une taxe sur les locataires Cantines: Faut-il prendre une mutuelle étudiante? Quelles sont les garanties? Contrat de location de logement meublé: Quels travaux confier à un professionnel? Les conseils de "Que Choisir" Carburants: Crédit à la consommation: Visibilité trop réduite Allocation de rentrée scolaire: Apprendre le français gratuitement en ligne sur "parlons-français.

La conservation des fruits et légumes à domicile Printemps Comment effacer des informations me concernant sur un moteur de recherche? Le stationnement réservé aux personnes handicapées ou à mobilité réduite Aides à la rénovation des logements: Registre national des crédits: Action de groupe, 8 ans après les promesses: Sur la piste du profit Loi sur le bonus malus énergie: Trop complexe pour le consommateur… et pour le Conseil constitutionnel Confirmation des risques sanitaires du BPA: Une enquête publique sur le projet de plan de déplacement urbain Le Défenseur des droits publie un rapport sur les cantines scolaires Vente de logement: Fin de la trêve hivernale: Exigeons un moratoire sur les expulsions!

Après la vache folle, à quand le poisson dingue? Viande de cheval dans les plats cuisinés: Les consommateurs demandent une meilleure information Mediator: Stop au déni, stop au scandale!

Echange sous conditions La sécurité des jouets Familles de France réitère son opposition! Relevé de prix alimentaires de la CLCV: Le gouvernement doit réagir!

OGM , comment les repérer? Prime à la casse doublée Logement: Des mesures de compensation ne seront pas suffisantes Manifestation le 22 septembre pour une Canebière cyclable Honoraires des syndics: La précarité énergétique, oubliée de la transition énergétique? Les consommateurs et leurs assurances Coût de la rentrée scolaire Aéroports de Paris et de Marseille: Gare aux faux avocats! Des eaux de qualité pour 2 millions de baigneurs Prix en hausse et étiquetage défaillant: Les traders jonglent désormais avec les claviers.

Cette décennie qui voit se généraliser les salles des marchés est aussi celle du développement de la micro-informatique et des stations de travail.

À côté des terminaux vidéos, il faut donc encore trouver de la place pour un écran d' ordinateur. Si l'offre logicielle se développe pendant cette période, la salle des marchés souffre déjà d'un manque d' interopérabilité et d'intégration.

Non seulement les outils d'affichage vidéo sont éclatés et enfermés dans des boites propriétaires, mais le mode même de l'affichage la page s'affiche sur une requête préalable, et le temps de réponse peut être long n'est plus adapté à des marchés devenus très liquides et qui requièrent une prise de décision en quelques secondes. Les traders attendent désormais, d'une part, une information qui arrive en temps réel, c'est-à-dire des cours qui se rafraichissent dans la page affichée sans intervention au clavier, d'autre part, que ces données soient récupérables dans leurs outils d'aide à la décision ou de tenue de position, et en particulier dans leur tableur.

La révolution numérique, qui démarre dès la fin des années , est le catalyseur qui permet de satisfaire ces attentes. Elle se traduit tout d'abord, au sein de la salle, par l'installation d'un système de distribution de données, un type de réseau local. En amont sont syndiqués les flux de différentes sources [ 14 ] , en aval sont arrosés les postes des traders. On appelle feed-handler le serveur qui acquiert les données de l'intégrateur et les transmet au système de distribution locale.

Enfin, le serveur de page composite acquiert les données temps réel et les assemble selon les maquettes configurées selon les besoins de chaque trader.

Reste à installer sur chaque poste un logiciel d'acquisition et d'affichage, et d'analyse graphique, de ces données. Ce type d'outil permet généralement au trader d'assembler l'information pertinente en pages composites, comprenant un panneau de dépêches, donc en format textuel, glissant en temps réel de bas en haut, un panneau de cotation, par exemple les cours de change contre dollar américain , chaque cours passant quelques secondes en vidéo inversée chaque fois qu'il change de valeur, un panneau d'analyse technique, avec moyenne mobile , MACD , chandeliers ou autre indicateurs techniques, un autre affichant les cotations d'un même instrument par différents courtiers, etc.

Deux familles de progiciels appartiennent à cette nouvelle génération d'outils, l'une pour les plateformes Windows-NT, l'autre pour les plateformes Unix et VMS. Cependant Bloomberg et, sur le marché français, Fininfo , échappent à ce mouvement, préférant s'en tenir à un modèle de service bureau , chaque poste utilisateur étant asservi à une base de données et à des traitements centralisés.

L'approche de ces fournisseurs est d'enrichir leur système du maximum des besoins en fonctionnalités pour que la question de l'ouverture vers des tableurs ou systèmes tiers ne se pose plus.

Par ailleurs, cette décennie voit l'irruption de la télévision dans la salle des marchés. Les déclarations de présidents de banque centrale sont désormais des événements très attendus, où le ton et la gestuelle sont décryptés. Le développement d' internet entraîne la chute du coût de l'information, y compris financière. Il porte un coup dur aux intégrateurs qui, comme Reuters, ont engagé des investissements considérables les années précédentes pour délivrer des données de marché en masse et en temps réel, et enregistrent à la fois une vague de résiliation des abonnements aux données et une mévente de leurs logiciels de distribution ou d'affichage de données.

D'autre part, les investissements des câblo-opérateurs aboutissent à une augmentation considérable de la capacité de transport de l'information. Les établissements ayant plusieurs salles de marché dans le monde profitent de cette bande passante pour relier leurs sites étrangers à leur site national en un modèle en étoile.

L'émergence d'outils de type Citrix accompagne cette évolution, puisqu'ils permettent à un utilisateur distant de se connecter vers un bureau virtuel d'où il a alors accès aux applications du siège, dans des conditions de confort analogues à celles d'un utilisateur local. Là où dix ans plus tôt une banque d'investissement devait déployer un logiciel salle des marchés par salle des marchés, elle peut dorénavant restreindre de tels investissements sur un site unique.

Et puisque l'architecture informatique se simplifie, se centralise, elle peut aussi s'externaliser. De fait, depuis quelques années, les principaux fournisseurs de technologie destinée aux salles de marché déclinent des offres d' hébergement.

Dès la fin des années , les feuilles de calcul ont rapidement proliféré sur les postes des traders tandis que le chef de salle, lui, n'avait pas de vision consolidée des positions qui soit à la fois exacte et en temps réel. L'hétérogénéité des règles de valorisation, la fragilité des feuilles de calcul susceptible d'entraîner des pertes de données critiques, les médiocres temps de réponse des PC pour assurer des calculs lourds, le manque de visibilité sur l'activité des traders, ont très vite suscité le besoin d'un système d'information partagé.

Cependant, les établissements éprouvent d'autres besoins, selon que leur métier est le trading ou l'investissement. Le premier type d'application dédiée aux risques à s'introduire dans une salle de marchés, à la fin des années , porte sur le contrôle global de limites d'engagement par contrepartie.

Risk Exposure Management RXM [ 15 ] , développé par GE Information Services, et Global Limits Control System, commercialisé par Reuters, mettent à jour en temps réel les utilisations de limites de crédit et de règlement provenant des transactions négociées dans quelque salle des marchés que la banque ait dans le monde. Ces applications ne traitent alors que les opérations de change et les prêts interbancaires, et imposent une saisie sur un poste dédié, mais elles incarnent une architecture informatique sophistiquée pour l'époque.

Bien qu'Infinity disparaisse, en , avec le rêve brisé du toolkit censé traiter toutes les innovations de l'ingénierie financière, les autres systèmes sont encore bien vivants dans les salles de marché.

Ces produits ont généralement pour caractéristiques une architecture trois tiers , dont la partie back-end tourne sur une plateforme Unix, une base de données relationnelle Sybase ou Oracle , un mécanisme d'acquisition en temps réel de données distribuées par le système RMDS de Reuters, et une interface utilisateur graphique et écrite en anglais, puisque leurs clients sont des salles de marchés situées n'importe où dans le monde.

L'utilisation de ces fonctionnalités sera rendue obligatoire ultérieurement: Le téléphone, utilisé sur les marchés de gré à gré , est source de malentendus. Les deux parties s'étant mal comprises sur un des termes de la négociation, il est quelquefois trop tard pour redresser une opération quand la confirmation est reçue et révèle une anomalie.

Le premier marché à découvrir le trading électronique est le marché des changes. Reuters crée son Reuter Monitor Dealing Service en Les contreparties se repèrent par écran interposé et conviennent d'une transaction en mode vidéotex , où les données sont encore peu structurées. Son successeur, Dealing , porté sous Windows, est lancé en Cependant, ces outils souffrent généralement d'un manque de liquidité.

Contrairement à une prédiction maintes fois annoncée, le trading électronique n'a pas fait disparaitre le courtage traditionnel. Du reste, les opérateurs préfèrent panacher les deux modes: Pour les produits des marchés organisés, les processus sont différents: Les ordres sont ensuite exécutés partiellement ou en totalité, puis dépouillés, c'est-à-dire imputés sur le compte de chaque donneur d'ordre. La multiplication des instruments traités et des circuits de transmission ont alors rendu nécessaire l'informatisation de ce carnet d'ordres.

Les marchés organisés bourses et marchés à terme proposent chacun leur poste de saisie et transmission d'ordres, voire une interface de programmation, pour permettre à l'établissement de se connecter à partir d'un système de gestion d'ordres développé en interne. Dans le program trading , les ordres sont générés par un programme informatique, au lieu de procéder d'une décision d'un opérateur de marché. On parle également de trading algorithmique.

Il ne s'applique qu'aux marchés organisés, pour lesquels la transaction ne dépend pas d'une négociation avec une contrepartie en particulier. Une application classique du program trading consiste à générer des ordres d'achat ou de vente d'une action dès que son prix franchit un certain seuil, à la hausse ou à la baisse.

Une vague de ventes sur prix stop a été ainsi largement incriminée, lors de la crise financière de , comme la cause de l'accélération de la chute des cours en bourse. Depuis lors, cependant, le program trading n'a cessé de prendre de l'importance, notamment avec la multiplication des ETF , OPCVM répliquant un indice boursier , et le développement de la gestion structurée.

De plus, une modification du poids des actions dans un indice, sous l'effet par exemple d'une augmentation de capital de l'une d'entre elles, nécessite de passer autant d'ordres d'achat ou de vente pour que la composition du fonds continue à refléter fidèlement celle de l'indice.

Si un programme permet de générer plus rapidement un gros volume d'ordres qu'un trader, il peut cependant nécessiter la surveillance d'un ingénieur financier, qui le cas échéant y apporte ses retouches. La multiplicité des programmes de trading, dont certains appliquent les mêmes règles de gestion, amène leurs concepteurs à chercher un avantage compétitif grâce à la technique, en jouant sur la puissance des serveurs de flux boursier ou le multi-threading de façon à s'assurer que les ordres parviennent dans le carnet d'ordres central avant ceux des concurrents.

La réussite d'un algorithme peut ainsi se jouer au millième de seconde. Ce type de program trading, qu'on appelle généralement high-frequency trading , est cependant contraire au principe d'équité de traitement entre donneurs d'ordre, et plusieurs régulateurs envisagent de l'interdire [ 20 ].

Au retour d'exécution d'un ordre, le gérant d'OPCVM comme le trader d'une banque d'investissement doivent mettre à jour leurs positions. Cependant, le gérant n'a pas besoin de valoriser ses positions en temps réel: En revanche, il a besoin d'un contrôle de provision et d'une confrontation de son portefeuille à son benchmark , voire d'un traitement de rebalancing rééquilibrage , qui génère les ordres nécessaires pour que le portefeuille revienne à la composition de référence.

Une autre famille de progiciels, de gestion de portefeuille, assure ce type de besoins. La réglementation bancaire édicte, dans la plupart des pays, le principe d'indépendance entre front-office et back-office: Ces services doivent être rattachés à des directions indépendantes l'une de l'autre jusqu'au niveau le plus élevé possible dans la hiérarchie [ 21 ] , [ 22 ]. En Europe continentale, les établissements mettent l'accent, dès le début des années , sur le Straight Through Processing STP , c'est-à-dire l'automatisation de la transmission des opérations vers le back-office.

Leur objectif est d'améliorer la productivité des agents du back-office, en remplaçant une ressaisie des opérations par une validation. Les éditeurs du risk-management ou de la gestion de portefeuille répondent à cette attente soit en ajoutant dans leur système les fonctionnalités back-office, soit en y développant la connectivité, pour faciliter l'intégration des opérations dans un progiciel dédié au back-office.

Les anglo-saxons, moins réticents à la création de postes dans les back-office, sont moins sensibles au critère de la productivité, et développent leurs interfaces avec quelques années d'écart.